Votre panier est vide  Votre compte

le livre et le bassin

Si vous voulez en savoir plus sur les différents lieux ou manifestations cités dans le livre, suivez les liens ci-dessous :

 

 

 

Au Moyen-Age,  le paysage était composé uniquement de marais côtiers, de prés salés et d’une végétation herbacée.

Les endiguements réalisés dans la seconde moitié du XVIIIème servirent à créer des marais salants orientés selon la direction des vents dominants nord-ouest / sud-est.

A la fin du XVIII°siècle déjà, la saliculture n'étant plus rentable suite à la mauvaise qualité du sel et à la suppression d'une exonération de taxe sur la production de sel, ces marais salants sont transformés en "réservoirs à poissons" avec la physionomie que nous leur connaissons actuellement. ( A Graveyron les prés salés furent directement aménagés en réservoirs à poissons). De février à septembre, les alevins d'anguilles, de mulets ou encore de bars pouvaient entrer dans les bassins par des écluses lors de fortes marées. En hiver, devenus adultes, les poissons étaient pêchés à l'aide de filets.De nos jours, la pisciculture extensive est encore pratiquée dans les "réservoirs à poissons" d'Audenge (Certes, Graveyron, L'Escalopier), Biganos (Malprat), et Le Teich (Les Quatre Paysans) mais  elle est nettement moins productive qu'autrefois. 

Certains réservois à poissons ont à leur tour été transformés en bassins ostréicoles (Arès, Andernos), en ports de plaisance (La Vigne), en campings ou parcs de loisirs (Les Jacquets, Piraillan, Lanton), en réserves de chasse (Boucolle au Teich et Arès), en parc ornithologique (Le Teich).

 

 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire